Test
large image

V, 8. Lycidas et Phillis découvrent Diane et Astrée endormies au pied des marches d’un autel, dans les bras l’une de l’autre, entourées de deux licornes, non loin de la fontaine de Vérité d’amour représentée à l’arrière-plan, gardée par deux lions. La découverte des deux bergères, bien que figurant ici en tête du huitième livre, n’est racontée par Phillis qu’au début du livre suivant, dans un récit rétrospectif qui suppose que l’action qu’il rapporte s’est en effet produite dans le temps du huitième livre.

Gravure de Charles David d’après Rabel, signée en bas à gauche «C. David. sc[ulpsit].» et un peu plus à droite «Rabel inv[enit].»






Pour agrandir l'image, cliquez sur la petite loupe Loupesituée en bas à droite de l'image. Vous pourrez alors déplacer cette loupe pour agrandir les détails de l'image. Pour fermer la loupe, il vous suffit de cliquer à nouveau sur sa petite icône.

Cliquez ici pour afficher l'image à sa taille maximum en pleine page.